Cloître de la Miséricorde avec Thérèse

« Les jeunes vont à la rencontre de Thérèse sans aucun préjugé. C’est le sens de son message : une redécouverte profonde de Dieu amour et miséricordieux, de la sainteté possible pour des gens blessés. Il est d’une foudroyante simplicité. Beaucoup de personnes s’y retrouvent. Elle a recentré la foi sur le Christ, elle a un amour concret de Jésus, un sens aigu de l’incarnation, elle ne correspond en reine à la petite sainte mièvre des statues. »
Monseigneur Guy Gaucher (1930-1914)

L’acte d’offrande de Thérèse à l’Amour miséricordieux par le Père Lemoine, vice-recteur

Cloître de la Miséricorde

Le cloître droit de la Basilique supérieure invite le visiteur à méditer sur Thérèse et sa prière pour Pranzini.
_ Présentation par Frère Didier-Marie Golay, O.C.D CloîtreMiséricorde3vuesRH117

En la fête de sainte Thérèse, le 1er octobre 2015, le Sanctuaire de Lisieux a inauguré un nouvel espace à la Basilique : « Le Cloître de la Miséricorde », espace de méditation autour de la prière de Thérèse pour Henri Pranzini, qui a été reconnu coupable d’un triple crime et pour lequel il a été condamné à la guillotine.

Ce nouvel espace nous propose de cheminer à travers une scénographie…cheminement physique et spirituel. Par son nom, il évoque deux réalités. Celle du « cloître », lieu de silence et de méditation, mais également lieu ouvert sur toutes les réalités humaines et spirituelles.

Ce lieu, prévu pour tous, visiteurs et pèlerins, en compagnie de Thérèse, invitera à la découverte de la puissance de la Miséricorde. Un lieu à découvrir, à voir et à revoir…
L’espace est ouvert aux mêmes horaires que la Basilique.

Approfondir : voir le Dossier « Cloître de la Miséricorde « revue THERESE de Lisieux février 2015

« La miséricorde c’est maintenant » - Pape François

Pendant le Jubilé de la Miséricorde, le Pape François a mis en lumière le Dieu miséricordieux qui invite tous à revenir chez Lui.

La miséricorde est un thème que le Saint-Père affectionne tout à fait spécialement. Une traduction de la devise papale pourrait être : « Avec des yeux de miséricorde ». Au moment de son premier Angélus, après son élection, le Saint-Père disait : « Ressentir de la miséricorde, ce mot change tout. C’est le mieux que nous pouvons ressentir : cela change le monde. Un peu de miséricorde fait en sorte que le monde soit moins froid et plus juste. Nous avons besoin de bien comprendre cette miséricorde de Dieu, ce Père miséricordieux qui est tellement patient ». (Angélus du 17 mars 2013)

Le 31 mars 2013, Place Saint-Pierre. Premier message Urbi et Orbi du pape François pour Pâques (Extrait) : "Alors, voici l’invitation que j’adresse à tous : accueillons la grâce de la Résurrection du Christ ! Laissons-nous aimer par Jésus, laissons la puissance de son amour transformer aussi notre vie ; et devenons des instruments de cette miséricorde, des canaux à travers lesquels Dieu puisse irriguer la terre, garder toute la création et faire fleurir la justice et la paix."

Pendant l’Angélus du 11 janvier 2015, il a affirmé : « Il y a tellement besoin, aujourd’hui, de miséricorde et il est important que les fidèles laïcs la vivent et l’apportent dans les différents milieux de la société. En avant ! Nous sommes en train de vivre le temps de la miséricorde : c’est maintenant le temps de la miséricorde ».

Tous les jours, possibilité de se confesser :

  • au Carmel (10h-11h / 15h-17h)
  • Jusqu’à Pâques à la Basilique inférieure (15h-17h).
  • Après Pâques à la Basilique supérieure (10h-10h30 le dimanche / 15h-17h tous les jours).

Documents à télécharger